lundi 8 août 2016

La Malaisie


Après ces 10 jours au Vietnam, nous avions choisi de passer 10 jours en Malaisie pour ses plages. 


Plage de Pulau Redang

En effet, nous n'avons pas été déçus. Mais c'est un pays mal connue et souvent injustement critiqué que nous avons découvert. 

De retour à Singapour que nous avons utilisé comme plateforme entre nos 4 semaines au Vietnam et en Malaisie, nous nous sommes promenés dans le "Garden s' bay" pour admirer les fameux faux arbres. cet endroit vaut vraiment le détour mais il fait très chaud et nous sommes un peu fatigués donc nous n'avons pas le courage d'en faire le tour complet.



Nous passons la soirée sur les Clarke Quay où les enfants savourent un hamburger et nous une bonne bière. J'avoue être très attirée par cette ville aux portes de l'Asie où tout semble PARFAIT dans un mélange de modernité et traditions anciennes. 




Nous partons en bus de nuit de Singapour jusqu'à l'embarcadère de Merang (côte Est de la Malaisie). Nous partons vers 22 heures dans un superbe bus climatisé en direction de la Malaisie.

Attention, prévoir un pantalon et des chaussettes car la climatisation dans le bus pourrait en quelques heures de temps vous coller une angine blanche pour le reste de votre séjour.

Le passage des frontières est un peu pénible car il faut descendre du bus avec nos valises à la sortie de Singapour et quelques mètres plus loin à l'entrée de la Malaisie. Les enfants sont épuisés et n'auront aucun mal à s'endormir dans ce bus qui nous emmène à l'extrême Nord de la côte Est de la Malaisie en 8 heures.




Nous avons choisi de ne pas aller jusqu'aux îles Perhentian car nous les avons jugées trop ROOTS à notre goût. c'est un peu le rendez vous des routards et des djeunes'. J'avoue que nous avions envie de 5 jours de pause entre eaux turquoises et farniente. C'est d'ailleurs exactement ce qui va se passer dans les 5 prochains jours.

Quand nous arrivons à l'embarcadère de Merang, c'est un peu folklorique car nous devons payer en cash notre billet de traversée sur une petite barcasse et évidemment nous n'avons pas encore eu l'occasion de retirer de la monnaie malaisienne. Mon Raymond part en taxi tirer de l’argent dans le centre ville mais le bateau lui ne veut pas nous attendre. C'est nous premier petit coup de stress malais qui se finit gentiment puisque nous voilà sur notre barcasse avec valises et ordinateurs (nous aimons voyager léger!!! C'est d'ailleurs de pire en pire chaque année). Enfin bref, ce n'est pas le moment que le tsunami se pointe ni même une petite vaguelette car les valises et surtout l'ordi ne s'en remettront pas.
Nous arrivons sur l'Ile de Redang dans un décor majestueux. Nous sommes enchantés car bien fatigués par notre périple vietnamien, nous n'aspirons à "Rien faire", activité peu pratiqué pendant nos voyages mais qui s'impose à ce moment précis comme ue question de survie.

Nous arrivons dans un hôtel 4 étoiles, plutôt 3 en France. Mais c'est parfait. C'est le Sari Pacifica Resort & Spa, hôtel trouvé sur Booking: https://www.booking.com/hotel/my/sari-pacifica-resort-spa-redang.fr.







La plage est absolument sublime, les coucher et lever du soleil sont à tomber par terre.
On se fait dorloter pendant 5 jours. 
Ce que nous retiendrons de ces 5 jours c'est évidemment la plongée en snorkeling avec nos enfants. C'est un véritable aquarium de plonger à cet endroit. Pas besoin d'aller très loin et surtout pas besoin de descendre très bas. Tout le monde de Némo s'offre à nous en quelques brasses pour le plus grand plaisir de nos enfants. Scarlett découvre Némo et s'extasie de joie dans son masque de plongée, c'est adorable d'entendre ma puce hurler de joie alors que vous êtes restés sur le bateau et que ce n'est que silence autour de vous. 


Afficher l'image d'origine
Le poisson clown, appelé Némo


Mes garçons améliorent nettement leur estime d'eux en plongeant et replongeant au milieu des pointes noires, des petits requins de 1 m qui pullulent à cet endroit. C'est incroyable.


Afficher l'image d'origine
Les pointes Noires

Moi ce que j'ai le plus aimé, c'est la découverte et la poursuite en bateau d'une tortue tant recherchée. cet animal est vraiment majestueux et gagne vite notre respect de la laisser en paix.



Afficher l'image d'origine

La première fois, nous avons payé une sortie pour aller plonger et par la suite nous sommes allés de nous-mêmes dans un endroit où nous savions qu'il y avait de nombreux poissons et surtout les fameuses pointes noires. 


Nous avons aussi rencontré deux baroudeuses françaises et passer de chouettes moment avec elles. Notre Gustave n'est d'ailleurs pas resté indifférent à Céline. C'est amusant comme vous pouvez partager des moments forts en quelques heures ou quelques jours avec certaines personnes quand vous voyagez. Peut être se sentons-nous plus libres, alors les esprits se lâchent et les conversations sont plus profondes et plus intenses. Merci à vous les filles pour ces jolis moments ensemble.
Un autre soir, mon Raymond et moi rencontrons un couple de tunisiens qui vit à Grenoble et nous refaisons le Monde enfin nous refaisons la France et sommes tellement sur la même envie et la même longueur d'ondes alors que si différents.

Nous partons maintenant pour Cherating sur la côte. Nous reprendrons un bateau de l’île de Redang, assez tôt le matin et un bus de Merang pour Cherating où nous voulons observer les lucioles et les tortues.





En effet, Cherating n'a pas grand chose d'intéressant mais le spectacle qui se donne sur ses côtes chaque nuit entre juillet et octobre est une des choses les plus spectaculaires que nous ayons vu pendant notre voyage.
Nous avons logé dans un Bed and breakfast super extra:

La Casa TITIK: www.casatitik.com/



Afficher l'image d'origine




Les personnes y sont adorables, la déco est très jolie, nous n'avons pas payé très cher.Tout pour nous plaire et en plus il y a une piscine. Seul hic, c'est un peu excentré du centre de Cherating et nous avons eu du mal à trouver un taxi pour nous y rendre.
Nous passons l'après midi au bord de la piscine avant de partir le soir faire nos deux excursions.
La première est d'aller observer les lucioles dans la Mangrove. L'attraction est un peu touristique mais c'est quand même impressionnant de voir toutes ces petites lucioles.

Ensuite nous partons au Turtle Sanctuary. Nous arrivons là bas vers 21h et nous avons la chance d'attendre très peu de temps avant qu'une tortue s'aventure sur la plage pour venir pondre. Nous sommes impressionnés de pouvoir observer cette animal gigantesque venir lâcher sur la plage une centaine d’œufs de la taille d'une balle de ping-pong. Tous les œufs sont recueillis par les gardes côtes pour être protéger jusqu'à l'éclosion et surtout jusqu'à ce que les tortues aient une taille de 5 cm.






Pour le plus grand bonheur de nos enfants, les gardes côtes leur proposent de relâcher à la mer une quarantaine de tortues en âge de prendre leur émancipation.







Après ces 24 heures à Cherating, nous quittons la côte Est pour rejoindre KUALA LUMPUR toujours en bus.

Nous arrivons dans une ville construite dans la jungle où la chaleur est humide et étouffante comme vous pouvez l'imaginer.
Je n'aime pas cette ville car contrairement à sa consœur Bangkok, je trouve qu'il n'y a rien à voir à Kuala Lumpur excepté les tour PETRONAS et le marché chinois le soir (et encore quand on est allé à Bangkok, on n'est pas emerveillé par le tout "made in china").




The Petronas TOWERS


Elles font 452M et ont été les plus hautes du monde pendant quelques années jusqu'au moment où Dubai a fait plus fort.
70E pour monter à 5 en haut nous a fait hésiter et puis mon Raymond ayant le vertige et mon aîné une phobie des ascenseurs, j'ai molli aussi. Je le regrette un peu aujourd'hui. je me rattraperais à Shanghai ou à New York.



Le Marché chinois


Cette ville est complètement safe même si il faut toujours resté prudent. Nous avons quand même tiré de l'argent à 23H en plein centre-ville et pour moi c'est un signe de sécurité. je ne ferai pas cela à Johannesburg ni à Mexico.

Une chose qui m'a énormément étonné dans ce pays c'est la propreté. Ce pays est propre. Les plages sont propres et contrairement à sa voisine la Thaïlande qui elle ne l'est pas du tout, je savoure cette propreté et ce respect de l'environnement. Même une grosse ville comme Kuala Lumpur est propre. 

Les malais sont adorables et souriants. Pas d'arnaques, pas d'aggressivité, mais n'oubliez pas que la grande majorité de la population est musulmane donc certaines choses sont à respecter pour ne pas les froisser.

Nous continuons notre voyage vers les Cameron Highlands:
Les champs de thé. Nous faisons 4 heures de bus au départ de Kuala Lumpur pour les atteindre et la route de montagne est un peu costaud pour ceux qui ont vite le mal des transports. Heureusement nos voisines de Bus, deux françaises nous donnent un peu de menthe poivrée à mettre sur notre mouchoir et le tour est joué. Nous arrivons là bas et l'air presque frais nous fait un bien fou après atmosphère étouffante de Kuala.





Nous nous arrêtons dans le dernier village appelé Tana Ratah. 
On y retrouve une ambiance complètement anglaise avec ses cottages et ses golfs. La Malaisie fut une colonie anglaise il y a quelques années maintenant.


Afficher l'image d'origine

Les paysages sont magnifiques. Nous visitons une petite plantation de thé et son usine. William et Kate nous ont précédé!
Si j'avais su, j'aurais acheté plus de deux boites. J'en ai bu des litres pendant 3 mois à mon retour et me suis d'ailleurs retrouvée anémiée en fer. Nous dormons dans un Bed and Breakfast tenu par une chinoise qui nous fait du pain perdu pour le petit déjeuner pour le plus grand bonheur de mes zouzous. Mis à part les consignes militaires à respecter du logement, elle est charmante.

Il y a quelques petites attractions à visiter dans la région(le musée de l'abeille, de l'orchidée,...) mais c'est surtout pour les magnifiques champs de thé que vous allez vous cogner 4 heures de BUS. Ceci dit j'ai adoré cette halte de 2 jours et surtout cette ambiance so english.







Nous partons maintenant toujours en BUS en direction de notre dernière escale: MELAKA, ville tout à fait surprenante puisque nous avons l'impression d'arriver en Amérique du Sud en quelques heures de bus. En effet Melaka est un ancien comptoir portugais et les couleurs de la ville l'évoque encore.







Promenez vous dans la vieille ville (Chinatown) et déambulez dans les petites ruelles adorables.
Nous sommes allés visiter la maison d'un riche commerçant chinois. La visite est très intéressante car elle permets de comprendre à travers une maison et son fonctionnement toute une culture et ses traditions.C'est le 8 Heeren Street. A ne pas Louper.







Chinatown

Vous ne pouvez passer à Melaka sans faire un tour de Pousse Pousse Kitch, on les appelle là-bas les TRISHAWS. Ce sont des pousse pousse décorés au couleur de "La reine des Neiges", "Hello Kitty", ... sur lequels vous pourrez découvrir ou redécouvrir toutes les musiques internationales des années 80 comme celles de Mickael Jackson par exemple.



Evidemment nous n'allions pas passer à côté de celui de la reine des neiges. Et j'ai donc fait la visite du centre historique sur la chanson "Délivréééééééééééééééééée....." moi qui rêvais de Mickael Jackson avec son Triller qui me met en transe. Pour la transe, j'ai du attendre la nuit pendant laquelle notre climatisation est tombée en panne. Je suis rentrée en TRANSE comme jamais puisqu'on dormait à 5 dans la même chambre et que nous avons cru mourir cette nuit là. Nous avons donc aussitôt repensé à la reine des Neiges et aux températures glaciales de son pays et pour une fois son "Délivrééééé..." nous a fait du bien.
Je vous quitte sur cette page de Melaka et vous en dirais plus bientôt puisque je m'envole pour l'Afrique du Sud dans 24 heures.

mercredi 13 avril 2016

RENDEZ VOUS EN TERRE INCONNUE


Pour notre prochaine étape au Vietnam, je rêvais depuis longtemps de découvrir SAPA. Par la même occasion, j'avais envie d'un trip humain avec ma marmaille et mon Raymond: une rencontre comme celles vécues par Frédéric Lopez et ses invités lors de ses émissions "Rendez vous  en terre inconnue". 


D'ailleurs Fred, si tu me lis, je ne suis pas encore mondialement connue, enfin un peu quand même et je suis vraiment partante en tant qu'invitée pour ton show. Je suis prête à TOUT.


Revenons à notre trip. Sapa est une ville à la frontière sino-vietnamienne d'où partent de nombreuses randonnées en montagnes au milieu des rizières en terrasse où vivent les Hmongs. Les Hmongs sont une des minorités ethniques vivant dans la région. Ils vivent simplement et de façon traditionnelle. 



Magnifiques paysages des rizières en plateaux

J'ai donc contacter les SAPA SISTERS. Ne vous méprenez pas ce n'est pas un groupe.


Les Sapa Sisters sont une agence de tourisme locale gérée par des filles, enfants des Hmongs:  http://sapasisters.com/

Nous avons donc pris le train couchette pour le plus grand bonheur des enfants et le mien. J'étais toute excitée de retrouver l'ambiance post-Sports d'Hiver quand nous partions avec maman en train couchette... Que n'est ni. Rien à voir avec notre train couchette des années 70-80. Ici on est plus proche de l'Orient Express, Mesdames et Messieurs.
Pas de draps râpeux avec l'imprimé violet des la SNCF mais de jolies couettes bien molletonnées, des petites lampes toutes mignonnes pour chacun, un petit panier garni avec des friandises pour le déjeuner,  le luxe et surtout la joie pour les enfants de dormir dans le train. 


video

Chacun trouve sa place



Ici le luxe n'est pas flagrant 



Je vous rassure ce ne sont pas mes jambes

Attention le départ est de Hanoi dans la gare de Tran Quy Cap (Train station B, Gare "B") située à côté de la gare principale et dont l'entrée se trouve dans Pho Tran Quy Cap. Traversez les voies au Nord de la gare A, puis tournez à gauche



Je vous invite vivement à réserver votre billet avant. Plusieurs tarifs existent selon les trains. Les Sapa Sisters vous proposent de le faire la réservation sur leur site sans prendre de commission. Pour info, nous avons pris le train Livitran. Vous arrivez ensuite à la gare de Lai Cai. De là une navette vous emmène à Sapa en 2H de route. Attention aux personnes sujet à des maux de cœur en voiture, vous risquez de vivre 2H difficiles. 

J'en profite pour vous conseiller l'huile essentielle de menthe poivrée pour vous aider à passer le cap des routes difficiles et à toujours avoir dans votre valise surtout avec des enfants.


Quand vous arrivez à Sapa, l'agence des Sapa Sisters vous accueille pour un bon petit déjeuner et surtout une bonne douche avant de vous faire rencontrer votre guide.

Les Guides nous attendent



Centre de Sapa

Ville ultra touristique

Durant notre montée jusqu'à Sapa, je fus horrifiée de croiser une jeune femme à scooter avec sur son porte bagage un chien prêt à être cuisiner à la broche. Selon notre ami Léon, les vietnamiens mangent   du chien et je fais sûrement preuve de naïveté en vous relatant cet épisode. Les chiens sont un plat de fête et ils sont très souvent dégustés pendant la fête du Têt. Durant notre randonnée, nous avons en effet croiser de nombreux chiots élevés juste in time pour être à la bonne taille pour la fête du têt en janvier/février. Cet animal n'est absolument pas considéré comme un animal domestique. Je me garderai bien de juger ces pratiques même si j'en ai rien que d'y penser des hauts le cœur.

Ma rencontre tant attendue s'appelle Chi, cette jeune femme de 33 ans et maman de deux jeunes enfants va être notre guide pendant deux jours et c'est chez elle que nous serons accueillis pour la nuit.


Chi porte la tenue traditionnelle des femmes hmongs entièrement conçue par elle et sa maman. Tous les guides sont des femmes. Nous ferons avec elle 30 km sur 2 jours avec un dénivelé intense et surtout sous une chaleur tropicale malgré l'altitude.
Les montagnes HOANG LIEN surnommés les Alpes tonkinoises par les français entourent Sapa et comprennent le Fansipan qui culmine à 3143M.


Rencontres au détour des villages




Quelques gouttes ne nous font pas peur



Je suis parfois surprise de voir dans les villages que nous traversons de très jeunes enfants laissés sous la responsabilité d'autres moins jeunes certes mais de peu.


Scarlett ayant du mal à suivre la cadence et ronchonnant depuis quelques heures, Chi la prend sur son dos. Puis nous avons la surprise de voir apparaître au milieu de nulle part la sœur de Chi avec un bandeau pour pouvoir attacher Scarlett sur mon dos.



 A la fin de la journée, c'est la récompense extrême pour les enfants: Une cascade. Même si l'eau est un peu fraîche, les enfants sont heureux et ça se voit.





Chi nous guide à travers les montagnes jusqu'à son village avec beaucoup de bienveillance vis à vis de mes enfants et tant de discrétion aussi. Elle nous raconte que petite, elle était sur le dos de sa mère qui était guide elle-même et c'est de cette manière qu'elle a appris l'anglais. Le soir, nous rencontrons son mari qui s'est occupé du repas et des enfants. Chi est accueillie comme une reine par ses enfants. Nous partageons un délicieux dîner tous ensemble et les enfants en profitent pour lui poser toutes leurs questions sur les serpents. 




Ce moment si simple est magique. Cette femme me touche. Chez elle, il n'y a que l'essentiel pour vivre et c'est sûr le bonheur est là. Sans vouloir être philosophe, cette rencontre tant attendue sera chez moi déclencheur de multiples décisions. 


Le lendemain, nous repartons à travers les rizières vers Sapa en suivant une autre route. 

Tout le monde n'est pas forcément heureux de prendre la route












Retour à Sapa